Bienvenue sur le site Corsica - Le mensuel d'actualité et d'information de la Corse
Toutes l'info de la Corse. Les rubriques du magazine papier, le courrier interactif et l'actualité de la Corse en direct & AFP. Les chroniques de Michel Onfray, Francois Léotard, Jean Rouaud et Patrice Franceschi.

Chargement en cours......
  • L'actualité de la Corse en direct. AFP et news quotidienne sur la corse.
  • Toutes l'info de la Corse. La corse, en corse, toute la corse, actu corse, politique corse, politique en corse, economie corse
  • Toutes les rubriques du mensuel de la Corse, culture corse, societe corse, quotidien corse.
  • Un journal d'informations corse. Onfray, léotard, Rouaud, Francheschi, chroniqueur sur corsica.
  • La presse Corse, mensuel corse d'information.
  •  

    Tout ici raconte l’enfant de la cité Corse. On flâne sur le Cours Corse Napoléon, on visite la Chapelle impériale ou la Maison Bonaparte Corse. Sur la gracieuse place des Palmiers, “oasis d’ombre ouverte sur le port”, s’élevait autrefois l’unique porte de la ville.

     

    Depuis la niche d’une maison voisine, la Madonuccia veille sur la cité. Au-delà de corse la fontaine des Quatre lions, on gagne la place du Diamant, véritable carrefour de corse la ville. Pour redécouvrir le plus grand golfe de corse : 90 km de plages corse, depuis le Capu di Muru jusqu’à la Punta di a Parata. Vers le haut de la ville, la place d’Austerlitz et sa grotte où l’Empereur, enfant, aimait à jouer.

     

    Puis, revenant corse sur nos pas, nous voici corse devant la cathédrale corse où Napoléon fut baptisé. Juchée sur sa chaise à porteurs, suivons Mme Mère qui, saisie par les douleurs de l’enfantement corse, est transportée chez elle. Pénétrons sur ses talons dans la maison natale corse imprégnée du souffle de l’histoire.

     

    Plus loin, dans la rue Fesch corse, le musée corse du même nom abrite une fabuleuse collection.Avant de partir, gagnons Porticciu d’où le regard embrasse le golfe corse qui s’en va mourir, impassible et superbe, aux confins des Sanguinaires corse. Un peu d’histoire…

     

    Première place portuaire corse de l’île, Bastia compte parmi les premiers ports de Méditerranée pour le nombre des voyageurs corse. Ils sont près de deux millions d’estivants à débarquer chaque année, venant pour moitié de France et pour moitié d’Italie.

     

    L’arrivée en bateau corse permet d’admirer la magnifique perspective de la place Saint-Nicolas corse et de la marine surmontées par les remparts de la citadelle génoise corse. Bastia, Corse est la plus active des villes corses. Pour la décrire, on parle parfois de “petit ”Gênes”, car la domination de sa puissante voisine corse n’a pas seulement marqué l’architecture corse, mais aussi la mentalité corse des habitants corse. La ville corse se trouve au débouché d’une riche plaine agricole corse. A sa sortie sud, elle accueille la principale zone industrielle de l’île.

     

    Ce dynamisme se retrouve au cœur de la cité corse dont les places accueillent une foule joyeuse, et les marchés les amateurs des meilleurs produits du terroir et de l’artisanat. A l’image de Gênes qui l’a fondée, Bastia corse s’étire entre montagne et mer Corse. Ses reliefs corse pentus rehaussent ses caractéristiques architecturales. Les quartiers historiques corse sont un bel exemple de cadre urbain baroque.

     

    Leur charme corse ne réside pas dans le faste ou l’apparat, mais dans l’élégance discrète des petites places corse et des ruelles escarpées qui contrastent avec la masse Corse imposante des églises corse aux façades ouvrées. Vue de haut, la ville décline ses toits corse d’ardoises, au schiste gris bleuté, et semble aller, de terrasses en terrasses, jouer avec la mer corse. Comme Gênes encore, Bastia est riche du spectacle de son port corse. Les ferries entrent presque au cœur de la ville corse, comme s’ils venaient s’amarrer aux palmiers de la place Saint-Nicolas.